Le métier de kiné en vidéo selon l’ordre

La définition du métier de kinésithérapeute

Cette définition a évolué, récemment, en 2009, le Conseil National de l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes donnait la définition suivante :

« La kinésithérapie (physiothérapie) est une discipline de santé, une science clinique de l’Humain et un art. Elle est centrée sur le mouvement et l’activité de la personne. La kinésithérapie exercée dans un but thérapeutique ou non, intervient à partir d’un diagnostic kinésithérapique et de l’évaluation concomitante à l’acte, notamment au moyen de techniques éducatives, manuelles et instrumentales. Elle favorise le maintien ou l’amélioration de la santé physique, psychique et sociale, la gestion du handicap et le mieux-être des personnes ».

La kinésithérapie est une activité raisonnée mettant le patient au centre du projet thérapeutique, visant à le rendre coauteur dans la gestion de ses capacités fonctionnelles, de son autonomie et de sa santé. La kinésithérapie tient compte des caractéristiques biologiques, physiques, psychologiques, sociales, culturelles et environnementales de chaque patient.

Objectifs de la kinésithérapie

  • identifier et évaluer les potentiels et les capacités de mouvement et d’activité d’un individu.
  • agir sur le corps d’un être humain et les différents organes et tissus qui le composent.
  • établir, rétablir, développer et optimiser le fonctionnement de l’individu pour ce qui concerne le mouvement au niveau de ses structures et fonctions, de son activité et de sa participation à la société.
  • prévenir, réduire ou compenser les déficiences du patient, ses limitations d’activités et ses restrictions de participation à la société, de façon à minimiser son handicap.

La physiothérapie est la définition anglo-saxonne de la kinésithérapie

La physiothérapie est une discipline de la santé de première ligne intervenant au niveau de la prévention et promotion de la santé, de l’évaluation, du diagnostic, du traitement et de la réadaptation des déficiences et incapacités touchant les systèmes neurologique, musculo-squelettique et cardio-respiratoire de la personne.

La physiothérapie vise l’obtention du rendement fonctionnel optimal de la personne dans ses activités.

Qu’est ce qu’un kinésithérapeute ?

Le kinésithérapeute, plus communément appelé « kiné » est reconnu comme étant le professionnel de la santé formé pour évaluer, traiter et rééduquer toutes limitations fonctionnelles du système neuro-musculo-squelettique (articulations, muscles, tendons, ligaments, nerfs).

Ces limitations fonctionnelles peuvent s’exprimer sous forme de :

  • Douleurs lombaire, hernie discale, discarthrose, syndrome facettaire, sciatalgie…
  • Entorse cervicale, brachialgie, névralgies cervico-brachiale
  • Tendinites, bursites, aponévrosites
  • Arthrose, arthrite, osteochondrose
  • Séquelles post fracture/post chirurgie

Le plan de traitement des kinés

Il comprend généralement les éléments suivants :

  • Léducation pour l’auto prise en charge du patient (ergonomie au travail, aux sports, aux activités quotidiennes, enseignements d’exercices thérapeutiques spécialisés et adaptés individuellement)
  • L’utilisation d’appareils électro-thérapeutiques ou d’ultrasons pour contrôler l’inflammation, pour stimuler les processus de guérison ou de circulation sanguine, pour réduire les spasmes musculaires
  • La rééducation fonctionnelle pour améliorer la fonction d’un muscle, d’une articulation, d’un geste sportif ou professionnel
  • Les techniques de traitements manuels spécialisés ou manipulations
  • Des discussions de nature scientifique concernant la pathologie du patient ou toutes questions d’ordre de santé physique générale.

Les kinés disposent d’un haut niveau de connaissance

En tant que professionnels, les kinésithérapeutes possèdent et maintiennent un haut niveau de compétence en intégrant à leur pratique les nouvelles données probantes qu’ils actualisent notamment par la formation continue ou par les activités de recherche qu’ils mettent en œuvre ou auxquelles ils participent.

Le transfert de compétences chez les kinés

Ils transfèrent leurs compétences par des activités d’enseignement à des stagiaires, à leurs pairs, ainsi qu’aux autres professionnels de la santé. De plus, le développement croissant de pratiques avancées par les membres de l’Ordre fait d’eux des intervenants efficaces qui contribuent à l’efficience de notre système de santé.

Exercice pluridisciplinaire de la kinésithérapie

Par leurs compétences de praticiens, de communicants et de collaborateurs, les kinés sont des professionnels indispensables aux autres professions de santé. Ils partagent avec eux les informations cliniques essentielles au rétablissement fonctionnel du patient.

Parmi les autres professions de santé, on retrouve :

  • Médecins généralistes, médecins spécialistes, médecins du sport, médecins de rééducation
  • Les chirurgiens orthopédiques, rhumatologues, neurologues, endocrinologues, pédiatres
  • Les podologues, sages-femmes, infirmières, psychomotriciens, diététiciens

Les interactions avec ces praticiens avec les kinés sont nombreuses, et permettent d’optimiser la prise en charge des patients.

Cette collaboration mutuelle en réadaptation physique favorise l’optimisation des ressources en kinésithérapie, garantit la qualité des soins dispensés et assure la protection du patient.

Quand consulter un kiné ?

Vous avez besoin d’une prescription médicale pour consulter un kiné. Il est cependant indiqué de consulter dès qu’une douleur incommode vos activités. Il est démontré que plus une douleur est prise en charge rapidement, plus les chances de récupération sont élevées.

Le kiné évaluera alors vos douleurs et incapacités, et vous proposera un plan de traitement pour retrouver rapidement et pleinement vos capacités fonctionnelles.